Diese Seite ausdrucken

Solange Fernex: Ein Nachruf

12.09.2006
BADISCH ELSÄSSISCHE BÜRGERINITIATIVEN
BUND REGIONALVERBAND SÜDLICHER OBERRHEIN | CSFR Comité pour la Sauvegarde de Fessenheim et de la Plaine du Rhine | Nordwestschweizer Aktionskomitee gegen Atomkraftwerke (NWA)


Unsere französische Freundin und Mitstreiterin Solange Fernex, die große alte Dame der französischen Umwelt-, Anti-AKW und Friedensbewegung und der GRÜNEN, ist am 11.09.2006 nach langer Krankheit verstorben. Solange Fernex gehörte zu den ersten Aktiven in Sachen AKW Fessenheim, Wyhl, Kaiseraugst und Friedenspolitik in der Region.

Sowohl in Fessenheim als auch später in Wyhl und Kaiseraugst war sie von Anfang an im Widerstand gegen die angeblich friedliche Nutzung der Atomenergie aktiv. Kontinuierlich engagierte sie sich gegen die zunehmende Bedrohung durch das französische AKW Fessenheim. In Wyhl gehörte sie zum innersten Kreis der Badisch-Elsässischen Bürgerinitiativen.

Unvergessen ist der dreiwöchige Hungerstreik von Solange Fernex und anderen AtomkraftgegnerInnen gegen das AKW Fessenheim 1977 im elsässischen Roggenhouse.

Doch das Engagement der 1934 geborenen Solange Fernex blieb nicht auf die Region beschränkt.

Sie war neben ihrem auserparlamentarischen Engegement eine GRÜNE französische Politikerin mit pazifistischer Einstellung und lebte in Biederthal im Sundgau (Haut-Rhin).Sie führte die Liste der Bewegung Écologie-Europe bei den Europawahlen 1979 an. 1983 beteiligte sie sich an einem Hungerstreik über 40 Tage (Jeûne pour la Vie) in Paris. Ziel war die nukleare Abrüstung. Sie war auch Listenführerin der GRÜNEN (Les Verts) und wurde ins Europaparlament gewählt.

2001 erhielt sie eine Auszeichnung mit einem Preis für ihren Einsatz für nukleare Abrüstung. Lange war sie Vorsitzende des französischen Zweiges der internationalen Organisation "Femmes pour la Paix et la Liberté."

Verstärkt in den letzten Jahren hat sie sich für die Opfer der friedlichen Nutzung der Atomenergie in Tschernobyl eingesetzt.

Jetzt ist sie, die lange gegen die Krebsursache Atomenergie gekämpft hat, selber an dieser heimtückischen Krankheit gestorben.

Sie hinterlässt eine Lücke in unseren Reihen, in der Region und in Europa.

BADISCH ELSÄSSISCHE BI`s,

Erhard Schulz

BUND REGIONALVERBAND

Axel Mayer

CSFR

Jean Jacques Rettig

NWA

Jürg Stöcklin, Rudolf Rechsteiner und Vorstand



Hommage à Solange Fernex


Je veux dire aujourd’hui l’immense estime et l’immense gratitude que j’éprouve pour la femme qui a été le chef historique des mouvements antinucléaires en France. Solange s’est opposée de toutes ses forces à la construction de la centrale de Fessenheim dans les années 70, elle a été l’âme du groupe des 7 militants qui a jeûné pendant 23 jours en février 1977 pour contester la considérable imprudence de ce choix français du nucléaire dit civil. Elle était consciente que ce choix désastreux découlait du choix de l’arme atomique dont voit aujourd’hui les conséquences en terme de prolifération des armes de destruction massive sur toute la planète.

Solange a refusé de se résigner à l’empoisonnement progressif de notre planète par les déchets radioactifs, aux risques d’accidents nucléaires et à leur cortège de dégâts irréparables sur notre vie, notre biotope et sur la santé des générations futures. Elle n’acceptait pas de se plier au pouvoir exorbitant des lobbies et des technocrates. La source de son engagement contre le nucléaire était son respect religieux de la vie. Amie de Théodore Monod, qui lui a rendu hommage dans son dernier ouvrage, elle partageait son engagement spirituel et son appel constant à un sursaut de la conscience individuelle et collective.

Elle jeûnait chaque année à Taverny à la date anniversaire de l’explosion d’Hiroshima, avec des militants de la paix et de la nonviolence. Le bombardement atomique du japon en 1945, réalisé froidement grâce à la recherche et à la technologie la plus avancée, avec la bénédiction d’un aumônier américain et la bénédiction des démocraties, a non seulement détruit un nombre effroyable de vies humaines mais a détruit le patrimoine génétique des survivants et la santé de leur descendance. Cet acte de barbarie sans précédent dans l’histoire, cette preuve de la folie des hommes a signifié pour les citoyens du monde les plus lucides l’entrée de l’humanité dans une ère d’autodestruction. Certains êtres généreux et intègres ont compris qu’il fallait résister à l’apathie collective et s’engager pour tenter de réorienter les choix de civilisation. Cette résistance et cet engagement ont décidé de toute leur existence.

Solange a fait partie de cette minorité de veilleurs. Toute sa vie a illustré cette " révolte des doux " qui n’hésitent pas à braver le pouvoir et la rapacité des puissants pour s’opposer aux logiques destructrices qui s’accélèrent. L’industrie de l’atome même dite " civile " constitue en soi un potentiel de destruction massive, car elle manie des forces qui sont extrêmement dangereuses ce qui met les populations à la merci d’une erreur humaine. Solange était très informée des conséquences de la catastrophe de

Tchernobyl, grâce au témoignage du Docteur Michel Fernex, son mari qui s’est efforcé sans relâche de faire connaître l’état sanitaire désastreux des populations vivant dans les zones irradiées et leur désespoir. Il a témoigné aux dépens de ses intérêts personnels et malgré la loi du silence qui pèse sur cette réalité.

Solange et Michel étaient unis dans le même combat, dans la même volonté de défendre coûte que coûte la vérité et l’espérance, dans un combat mené pour l’honneur de l’humanité tout entière. Le combat de Stop Fessenheim est en filiation directe avec celui qu’ils ont mené. J’aurais aimé que nous obtenions, avant la fin de sa vie, la décision de fermeture de la centrale de Fessenheim qui devient de plus en plus menaçante. Pour nous c’est une peine et un deuil supplémentaires de constater que la logique de consommation maximale et de profit maximal prime encore et toujours sur les valeurs qu’elle défendait.

Cependant, mon véritable hommage à Solange est de garder, en communion d’esprit avec Michel, ses enfants, ses proches et ses amis, en communion d’esprit avec l’ensemble des militants antinucléaires, une profonde confiance dans l’efficacité spirituelle de son engagement. L’échec apparent de son combat n’est que temporaire on constatera bientôt son influence réelle grâce au sursaut de la conscience écologique des générations montantes.

Nicole Roelens
Mehr Infos:
Regionale Umweltgeschichte
vom Badischen Waldgesetz bis über den Wyhler Wald hinaus - eine Zusammenfassung

Historische und aktuelle Umweltplakate im Dreyeckland
Eine nach Themen sortierte Übersicht von Umweltplakaten

Kein Atomkraftwerk im Wyhler Wald
Chronik des Widerstandes

Kein KKW in Wyhl
Ein Rückblick von Axel Mayer

Nach Wyhl
Nach Wyhl: Veränderung in Sachen Atompropaganda, Akzeptanzforschung und Greenwash



Richtig wichtig! Ihnen gefällt diese Seite? Legen Sie doch einen Link:
<a href="http://www.bund-rvso.de/nachruf--solange-fernex.html">Solange Fernex: Ein Nachruf</a>

Weitersagen
Twitter Facebook

Dieser Artikel wurde 3965 mal gelesen und am 13.12.2007 zuletzt geändert.